Libérer la respiration grâce au Qi Gong (06/07/2021)

 

 

Source Wushu santé

Aujourd’hui, l’avancée de la recherche dans la médecine ouvre une porte pour étudier et évaluer la valeur scientifique de ces pratiques, permettant aux établissements de santé d’expérimenter par l’intervention de spécialistes.

En début de saison 2019-2020, l’École Wushu Brest a signé une convention avec la fondation Ildys auprès des services SSN respiratoire / CRCM (Centre de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose) dans le cadre du programme de réhabilitation respiratoire entre septembre 2019 et juin 2021.

90 ateliers de Qi Gong pour les patients atteints de mucoviscidose et de lésions du rachis, ainsi que 6 heures de formation professionnelle pour une équipe d’une vingtaine de soignants.

Durant l’année, les ateliers sont accompagnés par des kinésithérapeutes dont l’objectif est d’être formés en Qi Gong. Une étude sur les effets de la pratique sera assurée par les services médicaux sous la forme d’un questionnaire et de mesure de la capacité respiratoire.

Dans le centre de Perharidy à Roscoffe, les mouvements essentiellement enseignés et expérimentés dans ce cadre, sont issus d’un enchaînement complet appelé « les Huit Trésors », pratiqué par de multiples générations de Chinois au fil des dynasties. C’est également cet enchaînement qui a été retenu dans la Chine actuelle par le Ministère de la Santé pour aider les patients et soignants à faire face à l’épidémie de Covid-19. Une étude régulière entre les kinés et enseignants est menée pour une meilleure compréhension de mouvements de Qi Gong et enfin pouvoir les appliquer chez les patients.

Nous recherchons la relaxation du corps et la fluidité du mouvement. Pour les personnes atteintes de mucoviscidose, une recherche sur l’amélioration de leur système respiratoire est le travail essentiel. Pour les patients en rééducation du rachis, trouver l’équilibre de leur posture, la détente et la mobilité de la colonne vertébrale sont les buts de nos exercices. La proposition de la marche du Taiji, le Qi Gong ou le jeu des 5 animaux semblent convenir à leur situation physique et mentale.

Le muscle essentiel de la respiration est le diaphragme, qui a des liens avec les organes de l’abdomen et du thorax, ainsi qu’avec la charpente osseuse. La respiration dépend de la position de la colonne vertébrale : la manière de positionner son dos a une conséquence sur la respiration.

Le Taijiquan et le Qi Gong peuvent donner les outils éducatifs du corps. En pratiquant, on est conscient du confort que procure une bonne respiration. Pour cela, il faut être correctement érigé et rythmé. Prendre racine, fortifier les muscles des jambes, assouplir la hanche et le dos, sont les clés pour bien respirer.

wushu,qi gong,durdat-larequille

17:33 | Tags : wushu, qi gong, durdat-larequille | Lien permanent | Commentaires (0)